Mon bébé est toujours enrhumé! est ce normal?

Le rhume, ou « rhinopharyngite », est une infection virale bénigne de la muqueuse qui tapisse le nez et l’arrière du nez qu’on appelle le pharynx.

Les premiers rhumes apparaissent vers l’âge de 5 à 6 mois quand les enfants sont en contact avec des virus et qu’ils doivent fabriquer des anticorps par eux-mêmes (avant, ils profitent encore des anticorps de leur maman qui se détruiront en quelques mois).

Les nombreux virus responsables du rhume se transmettent d’une personne à l’autre, le plus souvent par les gouttelettes de salive dans l’air, lors d’un éternuement, ou par le contact direct avec les mains ou des objets contaminés.

En moyenne, on considère qu’il est normal avant l’âge de 5 ans, que l’enfant fasse entre 5 et 7 épisodes par an.  C’est ce que, nous médecins, appelons « la maladie d’adaptation. »

Vous connaissez bien sûr les signes d’un rhume non compliqué !

Des éternuements, un écoulement nasal clair qui deviendra plus épais et coloré après quelques jours.
Le nez se bouche, il s’accompagne parfois d’une petite toux liée à des écoulements postérieurs. Le tout peut s’accompagner d’un petit fébricule à 38°/38.5°.
À savoir : un écoulement vert ne veut pas dire microbe et n’est donc pas synonyme d’antibiotique.
La muqueuse du pharynx est aussi inflammatoire et douloureuse, elle produit du mucus qui s’écoule dans la gorge et peut irriter la gorge d’où des maux de gorge associés

Quels sont les facteurs favorisant un rhume ?

Il est plus fréquent chez les enfants en collectivité, en cas de tabagisme passif, de reflux, d’allergie respiratoire de manque de fer ou de baisse des défenses immunitaires. Cette piste sera explorée si votre enfant fait trop souvent des rhumes.

Quelles sont les complications du rhume ?

Le plus souvent, le rhume guérit totalement en une semaine, mais l’infection peut se propager au reste de la muqueuse respiratoire et se surinfecter. Chez l’enfant les principales complications sont la trachéo-bronchite et l’otite moyenne aiguë.

Un mot sur la rhinite néonatale du nouveau-né

Certains nouveau-nés ont une gêne respiratoire importante quelques jours après la naissance. Comme le nouveau-né ne sait pas respirer par la bouche, cette gêne peut prendre des proportions importantes et gêner la respiration et l’alimentation.

Dans ce cas, n’hésitez pas à consulte votre pédiatre ou votre ORL rapidement.

Quel est le traitement ? Il tient en un mot : LAVAGE

Un bébé ne sait pas se moucher d’où la nécessité d’évacuer les secrétions qui stagnent dans ses fosses nasales. Vous trouverez presque autant d’avis qui il y a de soignants. Ma conviction est qu’il faut respecter certaines règles :

1/drainer les sécrétions, c’est à dire laver les fosses nasales.

Le lavage est plus efficace que le petit coton mis à l’entrée du nez ou le spray ou le mouche bébé.
Prudence et mesure, la cavité nasale de l’enfant est petite,
– de petites quantités de liquide suffisent
– ne jamais le faire avec force (ce qui est contreproductif)

2/Que faut-il utiliser ?
  • du sérum physiologique (salé isotonique) idéalement en dosettes à usage unique.
  • en cas de muqueuse très œdématiée, on peut utiliser du sérum hypertonique ou des solutions de lavage à base de soufre (un bon anti infectieux) mais pas au long cours car cela est irritant.
3/Comment faire ce lavage ?

Vous trouverez sur internet de petits films très démonstratifs. Dans tous les cas, lavez-vous les mains avant de faire le soin.

Avant 6 mois :
  • Allongez votre bébé sur le côté, et maintenez impérativement sa tête sur le côté. (Ce qui évitera le risque de fausses routes).
  • Placez doucement l’embout de la dosette sur un demi-centimètre à l’entrée de la narine située le plus haut, par rapport à la position de votre bébé.
  • En appuyant sur la dosette, introduisez son contenu dans la narine. En même temps, fermez la bouche de votre enfant, afin que le sérum ressorte par l’autre narine avec les sécrétions nasales. (Pendant 5 à 6 secondes)
  • Attendez que votre bébé ait dégluti correctement et que les sécrétions du nez se soient bien écoulées.
  • Essuyez son nez à l’aide d’un mouchoir jetable.
Après 6 mois :
  • Les lavages de nez sont toujours aussi bénéfiques.
  • Si l’enfant est grand et qu’il bouge trop, placez votre enfant entre vos jambes, en positionnant sa tête au niveau de vos cuisses et ses bras sous vos cuisses et procédez comme précédemment.
Quand votre enfant sait se moucher

Vous pouvez toujours lui laver le nez avec du sérum physiologique, l’enfant peut participer activement à l’évacuation des mucosités en se mouchant donc le lavage est facilité.

  • L’enfant s’assoit en inclinant sa tête sur le côté.
  • Introduisez l’embout de la dosette dans sa narine la plus haute, par rapport à sa position.
  • Effectuez alors l’instillation de sérum et dites votre enfant de souffler fort par le nez pour se moucher. Répétez l’opération dans son autre narine, après lui avoir demandé de pencher la tête de l’autre côté et demandez-lui à nouveau de se moucher fort.
4/Quelques conseils supplémentaires:

–          Inutile de donner à votre enfant des antibiotiques, la rhino-pharyngite est d’origine virale. Ils ne seront utiles qu’en cas de complications.

–          Ne donnez pas d’aspirine ou d’ibuprofène sans avis médical.

5/Ce qu’il vaut mieux éviter
  • Inutile de donner à votre enfant des antibiotiques, la rhino-pharyngite est d’origine virale. Ils ne seront utiles qu’en cas de complications.
  • Ne donnez pas d’aspirine ou d’ibuprofène sans avis médical.
6/Quand faut-il consulter un médecin ?

Si la fièvre persiste au-dessus de 38C après 3-4 jours ;
Si la toux devient sifflante, la voix enrouée ;
Si l’enfant se touche souvent les oreilles ;
Si le rhume est accompagné de diarrhées et de vomissements fréquents ;
Si ses yeux sont collés au réveil ou s’il larmoie.

Dans tous les cas n’oubliez pas qu’il s’agit d’une pathologie bénigne et que la fréquence des rhumes baisse en grandissant….

 

Pas de commentaires

Ecrire un commentaire