Je saigne du nez ! Que faut-il faire ?

 

Le saignement de nez –ou épistaxis, est une hémorragie provenant des fosses nasales due à une effraction des vaisseaux qui irriguent la muqueuse du nez. Il est bien heureusement le plus souvent bénin.

Pour bien comprendre, il faut comprendre que la muqueuse qui tapisse  le nez est très fragile. Des vaisseaux l’irriguent et confluent sur la cloison à la partie antérieure du nez dans une zone qu’on appelle la tache vasculaire de Kiesselbach.

Pourquoi peut-on saigner du nez ?

1- Les causes locales

Toute inflammation de la muqueuse du nez (rhume, sinusite ou de façon, allergie chronique ou en cas de sècheresse de l’air) va entrainer un amincissement de la muqueuse et va favoriser la superficialisation des vaisseaux (surtout au niveau de la tache vasculaire) qui peuvent saigner, spontanément ou à la suite d’un traumatisme même léger : par exemple un mouchage ou un grattage de nez.

Tout choc sur le nez peut entrainer un saignement de ces petits vaisseaux.

Les gouttes nasales à base de corticoïdes : cause méconnue de saignement, elles amincissent la muqueuse et favorisent le saignement répété.

La prise de drogue par voie nasale (par exemple la cocaïne) va attaquer la muqueuse nasale et ses petits vaisseaux et peut provoquer des saignements …avant de provoquer une perforation de cloison!)

– De façon beaucoup plus rare, toute tumeur développée dans le nez peut entrainer un saignement. D’où le dogme de toujours faire une endoscopie nasale pour vérifier l’ensemble des fosses nasales avant d’accuser la tache vasculaire!

2- Les causes générales

Parmi elles, on répertorie l’hypertension artérielle non contrôlée, la prise d’anticoagulants oraux ou d’aspirine, des anomalies de la coagulation (l’hémophilie par exemple) ou la maladie de Rendu-Osler qui provoque des petits angiomes dans tout le corps (et dans le nez) qui peuvent saigner à l’intérieur du nez.

Comment réagir en cas de saignement du nez ?

  • Ne pas paniquer
  • Bien moucher pour évacuer les caillots
  • S’assoir tête en avant et pincer très fort sur le bout du nez entre le pouce et l’index pour faire une compression des DEUX fosses nasales pendant 10 minutes(chronométrées).
    En relais de l’appui digital, on peut utiliser des petites ouates hémostatiques et cicatrisantes vendues en pharmacie.

Attention : Ne pas s’allonger ou mettre la tête en arrière qui aurait pour conséquence de faire refluer le sang dans la gorge provoquant des vomissements et empêchant la formation du caillot.

Si malgré ces premiers gestes, le saignement se poursuit, appelez le médecin ou allez aux urgences ! Le médecin essaiera de localiser l’origine du saignement (ce n’est pas toujours possible en phase aigüe) et dans tous les cas fera un méchage serré de la (ou des) fosse(s) nasale(s) qui sera conservé 48 heures au cours desquelles on conseillera de rester au calme, de sucez des glaçons et de manger froid ou tiède.
Après 48h, vous devez consulter un ORL pour le déméchage et rechercher la cause du saignement. Le médecin pratiquera une endoscopie nasale pour rechercher une cause locale.

Et si le saignement s’arrête après la pression bi digitale mais se renouvelle fréquemment, il est également préférable de consulter un ORL.

 

Quelques conseils pour prévenir les saignements (fréquents)

  • Mouchez-vous délicatement, de préférence un côté après l’autre ;
  • Ouvrez la bouche en éternuant ;
  • En cas de sprays, dirigez le jet sur le côté (pour la narine droite vers la droite-pour la narine gauche vers la gauche) de façon à protéger la cloison
  • Ne mettez pas vos doigts dans le nez ;
  • Evitez de vous exposer trop longtemps à un air très sec ou très froid ;
  • Humidifiez l’air de votre chambre ;
  • Surveillez votre tension artérielle régulièrement ;
  • Ne prenez pas  d’aspirine ou anti-inflammatoires (sauf sur prescription médicale).

 

  • Finalement : Le saignement de nez est très banal et bénin dans une grande majorité des cas. Même occasionnel, il est préférable de consulter au votre ORL.

 

 

 

 

Pas de commentaires

Ecrire un commentaire